Bible

Histoire

Archéologie

Des découvertes au Proche-Orient éclairent l'histoire biblique

Souccoth ou la fête des Tabernacles

Fête juive automnale d'action de grâces (l'une des trois fêtes de pèlerinage de la Bible), la fête des Tabernacles, des Tentes ou des Cabanes (Soukkoth) commence le quinzième jour du mois de tishri (premier mois de l'année religieuse juive), cinq jours après le Yom Kippour, le jour de l'Expiation. (Exode 23,16;Zacharie 14;Lévitique 23,34).

La Bible mentionne l'Hag ha-Asif (la fête de l'Automne, Exode 23, 16) : «au déclin de l'année, lorsque tu rentreras ta récolte des champs...», et l'Hag ha-Sukhot (la fête des Tentes, Lévitique 23, 34), qui devait rappeler le temps où les Israélites vivaient dans des huttes ou des tentes en branchages (soukkoth) pendant leur marche à travers le désert, et magnifier ainsi la protection de Dieu sur le peuple.

En souvenir, la fête des Soukkot est caractérisée par la construction de huttes de branchages - sous lesquelles on prend les repas et qui évoquent l'idée d'un retour à l'égalité sociale - et par la récolte de quatre espèces de plantes, ainsi que par des prières d'action de grâces adressées à Dieu pour la fertilité de la terre.

Le septième jour, qui reçoit à l'intérieur de cette joyeuse fête la désignation spéciale de Hoshana Rabba («grand Hoshana»), on fait sept fois le tour de la synagogue avec les quatre espèces de plantes. Le huitième jour, dont certains font une fête distincte, et que l'on appelle le Shemini Atzeret («le huitième jour de l'assemblée solennelle»), commémore le sacrifice d'un bélier et d'un bœuf, qui se déroulait à l'époque biblique en signe de la relation privilégiée du peuple avec Dieu.

En Israël, ce huitième jour commémore également la fin du cycle annuel des lectures de la Torah, et il est appelé Simḥat Torah («la réjouissance de la Loi»). En dehors d'Israël, Simḥat Torah constitue une célébration indépendante qui se déroule le lendemain du huitième jour.

Vidéo de l'émission "À l'origine" proposée par Steve Suissa, sur France 2. Avec la participation du rabbin Michaël Azoulay et du philosophe et producteur Marc-Alain Ouaknin. © France 2.